Affaire Fécafoot-Le Coq Sportif : Pourquoi Yannick Noah a-t-il été reçu par le Premier ministre ?
Affaire Fécafoot-Le Coq Sportif : Pourquoi Yannick Noah a-t-il été reçu par le Premier ministre ?
Le Franco-camerounais a été reçu en audience par le Chef du gouvernement Joseph Dion Ngute le mercredi 14 septembre à l’immeuble étoile. Officiellement, les deux hommes se sont entretenus sur les projets futurs de l’ancienne star mondiale du tennis au Cameroun.

Yannick Noah et son fils Joachim nourrissent de nombreux projets pour le pays de Paul Biya notamment, dans le domaine du basketball. Le vainqueur de Roland Garros l’a fait savoir au sortir de l’audience à lui accordée par Joseph Dion Ngute à la Primature. Bien que le promoteur du Club Noah ne l’ait pas évoqué publiquement, l’objet de cette visite selon de nombreuses indiscrétions, portait également sur l’affaire Le Coq Sportif, l’équipementier des Lions indomptables récemment remplacé par Samuel Eto’o.

En effet, la réception de Yannick Noah par le Premier ministre intervient après un séjour de 2 jours du Directeur de Le Coq Sportif au Cameroun comme l’a annoncé Boris Bertolt 24h plus tôt. « La bataille entre Le Coq Sportif et la Fécafoot est loin d’être terminée. D’ailleurs, la FIFA a écrit au Coq Sportif pour l’informer que la Fécafoot entendait changer d’équipementier. Coq Sportif a répondu qu’ils restaient l’équipementier du Cameroun jusqu’au verdict du tribunal de Nanterre. C’est dans ce contexte que le directeur de Coq Sportif, Marc-Henri Beausire en personne a effectué une visite de 48 heures au Cameroun. Et est retourné en France hier soir. Arrivé à Yaoundé dimanche soir en compagnie d’une délégation dans laquelle se trouvait Yannick Noah, Marc-Henri Beausire a dans un premier temps rencontré le ministre des Sports, Narcisse Kombi Mouelle », écrivait le lanceur d’alerte mardi dernier sur Facebook non sans annoncer une audience de Yannick Noah au Premier ministère.

Le gouvernement est-il en train de prendre fait et cause pour l’entreprise française dans sa bataille avec la Fécafoot ? Rien n’est moins sûr. Mais à deux mois de la Coupe du monde, le flou demeure présent concernant l’équipementier qui va vêtir Karl Toko Ekambi et ses camarades au Qatar.

Webjournaliste-Editeur-Communicologue

Votre réaction à propos de cet article

0
Poor Work
0
Nice Work

Ajouter un commentaire

https://voixdesjeunes.com/assets/images/user-avatar-s.jpg
Écrivez le premier commentaire pour cela!