Ambam : Toute la lumière sur l’affaire de l’élève qui s’est fait fracturer l’abdomen par son professeur
1
256
vues
Ambam : Toute la lumière sur l’affaire de l’élève qui s’est fait fracturer l’abdomen par son professeur
La ministre de l’Enseignement secondaire s’est rendue à Ebolowa dans la région du Sud, le jeudi 15 septembre 2022 pour tirer au clair cette énième scène de violence en milieu scolaire.

Décriées depuis plusieurs années au Cameroun, les violences dans les établissements scolaires ont repris droit de citer au cours de cette rentrée 2022-2023. Cette fois, c’est Ambam qui a été le théâtre d’une scène de brutalité d’un enseignement à l’endroit de son apprenant. En effet, Ulrich Ateba, élève au lycée technique du chef-lieu de la Vallée du Ntem, a reçu un violent coup de pied de la part de son conseiller d’orientation Valère Aimé Ebwelle. Le choc va provoquer une fracture de l’abdomen et le jeune homme sera conduit à l’Hôpital régional d’Ebolowa où il est opéré avec succès.

Nalova Lyonga au chevet du jeune Ulrich

La Minesec y a été accueillie par les autorités régionales de son département ministériel. Ensuite, elle s’est rendue « à l'hôpital régional du Sud, où l'élève victime subissait des soins après son évacuation. Sur les lieux, le médecin traitant a fait le compte rendu de ses diligences au bénéfice de l'élève, Ulrich Ateba », peut-on lire dans une sortie de son chargé de communication envoyé à la rédaction de la Voix des Jeunes.

La ministre apprendra ainsi que l’élève est hors de danger « grâce à la prompte réaction doublée du professionnalisme du personnel soignant commis pour son cas, malgré les inquiétudes et contrairement aux nouvelles désormais fausses sur l'état critique de son état ». Nalova Lyonga ne manquera pas de féliciter « le personnel soignant de l'hôpital régional, dit la gratitude du gouvernement tout entier et encouragé les parents en insistant sur la réserve dont ils ont fait montre à la suite de l'incident qui aurait pu coûter la vie à leur enfant », peut-on lire entre les lignes de cette communication.

La patronne des Enseignements secondaires organisera une séance de travail à laquelle participeront les responsables de cet établissement pourque jamais plus, ne survienne pareil évènement.

Webjournaliste-Editeur-Communicologue

Votre réaction à propos de cet article

0
Poor Work
0
Nice Work

Ajouter un commentaire

https://voixdesjeunes.com/assets/images/user-avatar-s.jpg
Écrivez le premier commentaire pour cela!