Patrice Nganang : « Samuel Eto’o bat très facilement Yannick Noah »
Patrice Nganang : « Samuel Eto’o bat très facilement Yannick Noah »
Le célèbre écrivain camerounais résidant aux Etats-Unis a pris fait et cause pour Samuel Eto’o et la Fecafoot, dans le bras de fer qui les oppose à l’équipementier français Le Coq Sportif.

Bien que les Lions indomptables soient vêtus des équipements estampillés Le Coq Sportif, l’auteur du roman « Temps de chien » estime que le président Samuel Eto’o a remporté sa bataille à distance contre Yannick Noah.

« Eto’o bat très facilement Yannick Noah ! Il a simplement laissé voir ce que Noah est capable de faire et ne s’est pas présenté pour accueillir les joueurs habillés en Coq sportif. Que vous aimiez Eto’o ou non », a reconnu Patrice Nganang le 21 septembre sur Facebook.

Selon l’homme de lettres, a pesant de tout son poids pour protéger les intérêts de l’entreprise française dont il est actionnaire, Yannick Noah est tombé « bas ».

« Le ‘FR’ sur le gars français, le drapeau français sur l’équipe camerounaise, le coq français, seuls sponsors français dans l’équipe, et même enlever le lion des t-shirts et le remplacer avec un coq français. C’est tellement médiocre, personne ne peut imaginer que Yannick Noah puisse être si bas. Tant qu’il faisait du bruit de l’extérieur, personne ne savait ce qu’il avait dans le merci et il pouvait donc pas recueillir de la sympathie », argumente Nganang qui, comme de nombreux intellectuels camerounais à l’instar de Mathias Eric Owona Nguini et Dieudonné Essomba, y est aussi allé de son avis.

Webjournaliste-Editeur-Communicologue

Votre réaction à propos de cet article

0
Poor Work
0
Nice Work

Ajouter un commentaire

https://voixdesjeunes.com/assets/images/user-avatar-s.jpg
Écrivez le premier commentaire pour cela!