Ze Bella : Vie et mort d’une légende de la musique camerounaise
0
176
vues
Ze Bella : Vie et mort d’une légende de la musique camerounaise
À 71 ans, l'adjudant-chef retraité Ze Bella, auteur compositeur du tube à succès Zangalewa a rendu l’âme dans l’après-midi du dimanche 15 janvier 2023, dans son domicile à Mfou, département de la Mefou et Alamba, région du centre, des suites de maladie.

La famille de la musique camerounaise vient une fois de plus de perdre l'une de ses plus belles voix. En effet, Ze Bella du groupe mythique camerounais Zangalewa est décédé ce dimanche à Mfou une banlieue de Yaoundé la capitale du Cameroun. Pour l’heure, son corps est gardé à la morgue du CFTA, à Ekounou.

Zangalewa, école de la scène et la discipline

Les Golden sounds ou Zangalewa pour les intimes, a connu un succès phénoménal à travers l’Afrique dans les années 80 et 90. On se souvient qu’en 2010, leur chanson zangalewa, inspirée des chants de motivation de l’armée camerounaise avait été plagiée par l’artiste américano-colombienne Shakira dans la chanson « waka waka » commandée par la FIFA pour la coupe du monde 2010, en Afrique du Sud. La chanson zangalewa sortie en 1986 avait été un hit qui a traversé les frontières de l’Afrique, même en Colombie les Dj la jouaient en boite et dans les radios et c’est là que Shakira avait écouté cette chanson dans son enfance.

Ze Bella dans cette dynamique jouera un rôle moteur et principal. En effet, artisan de la musique, amoureux de belles paroles, suffisamment éthérées, Ze Bella est suffisamment un mélodiste astucieux. Mêlant subtilement les notes de Bikutsi aux pas cadencés de makossa. Cela a donné entre autres "maladies difficiles à soigner », pays naturellement, il y aura eu « Zangalewa » avant.

Lorsque l’on cherche ce que signifie ce terme, l’on le retrouve sur un site web des cultures brésiliennes où il est indiqué que le « Zangalewa angalewa est un type de musique africaine, militaire et matinée de bikutsi ». En d’autres termes pour les mélomanes du monde entier, Zangalewa ce n’était pas qu’un groupe, mais une invention musicale, un projet esthétique.

Un révélateur de talents

Membre fondateur du groupe Golden sounds issu de l’orchestre de l’armée camerounaise (garde présidentielle) en 1984 avec ses compères Dooh Belley, Luc Eyebe et Emile Kojidie. Ingénieux, musicalement, sans être toujours imaginatifs, ils vont mettre en scène de jeunes chanteuses et les lancer. Leur originalité : jouer avec la représentation toute virile que l’on a de l’habit militaire en laissant s’exprimer de manière époustouflante la sensualité d'Annie Anzouer.

En effet, Zangalewa est aussi le groupe qui a révélé l’une des plus grosses divas de la musique camerounaise, Annie Anzouer qui avait rejoint le groupe des militaires, comme membre civil.

Merci pour ces belles mélodies qui font désormais de toi un immortel dans le monde entier. Repose en paix l’artiste !

Votre réaction à propos de cet article

0
Poor Work
0
Nice Work

Ajouter un commentaire

https://voixdesjeunes.com/assets/images/user-avatar-s.jpg
Écrivez le premier commentaire pour cela!