Armée -Nation : LE BIR LIVRE UNE BATAILLE CONTRE LA CATARACTE À GAROUA-BOULAÏ.
2
263
vues
Armée -Nation : LE BIR LIVRE UNE BATAILLE CONTRE LA CATARACTE À GAROUA-BOULAÏ.
Le corps d’élite du bataillon d'intervention rapide (Bir), en dehors de ses missions régaliennes de défense de l’intégrité du territoire national, a livré cette fois une bataille victorieuse contre la cataracte dans la ville de Garoua-Boulaï, à l'Est-Cameroun.

Par Gaël José BEKONO

C’est le 25 juillet qu’a pris fin la campagne médicale gratuite de chirurgie oculaire organisée par le Bir à Garoua-Boulaï, dans la région de l’Est. Pendant sept jours, les chirurgiens de cette unité d’élite de l’Armée camerounaise ont opéré près de 200 personnes qui souffraient de cataracte en utilisant des techniques modernes.

«Il s’agit notamment de la phacoémulsification. C’est une technique qui consiste à ouvrir la capsule du cristallin, à en retirer le cristallin opaque avec une sonde à ultrason», explique l’équipe médicale du Bir.

Grâce à cette «nouvelle technique chirurgicale», c’est environ 30 patients qui étaient opérés chaque jour dans les locaux de l'hôpital Protestant de Garoua-Boulaï. Ces patients ont été sélectionnés dans la couche défavorisée de la population pour la plupart. Pour permettre à ces derniers de se déplacer des villages périphériques vers l’hôpital, le Bir a mis à leur disposition des véhicules des forces armées.

Cette campagne est la suite de la caravane «BIR againstblindness», qui s’inscrit dans le cadre des actions civiles et militaires qu’organise régulièrement le Bir. Pour l’Armée camerounaise d’une manière générale, il est question de mener des actions humanitaires dont le but est de consolider le lien entre l’armée et la nation dans l’amélioration de la qualité de l’offre de sécurité au Cameroun.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que le BIR mène une telle campagne de chirurgie ophtalmologique. Avant Garoua-Boulaï, cette campagne s’est déroulée à Djohong dans la région de l’Adamaoua. En décembre 2020, c’est plus de 500 malades de cataracte qui avaient été opérés à Rey-Bouba, dans la région du Nord. Comme à Garoua-Boulaï, la campagne de Rey-Bouba était conduite par le coordonnateur de la santé du Bir, le colonel Alain Mvogo.

C’était une grande satisfaction pour les bénéficiaires de cette action salutaire. Loin des armes, les éléments spéciaux du Bir ont usé de leur expérience médicale et chirurgicale surtout pour donner du sourire à trente patients qui ont immédiatement recouvert la vue complète et d'autres qui demeurent sous suivi médical pour une guérison complète.

love sport and culture

Votre réaction à propos de cet article

0
Poor Work
0
Nice Work

Ajouter un commentaire

https://voixdesjeunes.com/assets/images/user-avatar-s.jpg
Écrivez le premier commentaire pour cela!