Portrait : Alphonse Nafack, l'infatigable bâtisseur
2
218
vues
Portrait : Alphonse Nafack, l'infatigable bâtisseur
Alphonse Nafack est un banquier camerounais et ancien Directeur général d’Afriland First Bank. Bien ancré dans les couloirs des finances au Cameroun, voire dans la sous-région, le Président de l’Association Professionnelle des Établissements de Crédits du Cameroun depuis, est aussi un acteur majeur dans le secteur éducatif de son pays. Il est promoteur de JFN Hightech University Institute

L’expérience dans le secteur bancaire

L’expérience dans le secteur bancaire Alphone Nafack, banquier chevronné

Alphonse Nafack cumule un peu plus de 25 ans de carrière dans la finance, et y a gravi toutes les marches. Il commence comme contrôleur des engagements et devient Directeur Général d’Afriland First Bank en 2012. En 2015, il en est l'Administrateur Directeur général. Il remplace Alamine Ousmane Mey. Alphonse Nafack est directeur de cette institution financière pendant 10 ans avant de quitter ses fonctions conformément aux règlements de la COBAC. 

Il reste actionnaire et copropriétaire de la banque. Il est depuis 2015, directeur de l'Apeecam, l’organisme qui représente les banques et les établissements financiers installés au Cameroun. Diplômé de sciences économiques et de l’ITB de Paris (1986), cet ancien cadre de l’ex BICIC, filiale de la BNP, est entré à Afriland First Bank en 1993, où il n’a cessé d’évoluer.

Membre et administration du GICAM, leader et bâtisseur infatigable, sa grande implication dans différentes corporations et institutions est symptomatique de sa volonté de contribuer à l’édification d’un Cameroun émergent.

L’éducation comme arme pour changer le monde

L’éducation comme arme pour changer le monde Alphone Nafack, Promoteur de JFN University

Alphone Nafack est PCA d’institutions clés du secteur de l’éducation au Cameroun. Sa réflexion sur le rôle de la formation professionnelle se nourrit des expériences de ses trois décennies d’investissement dans la filière. Pour lui, l’éducation est une arme clé pour changer la société.

Il commence par investir dans l’éducation mettant sur pied, une école maternelle-primaire bilingue, avant de construire un  collège bilingue. Dansant sur un même air de guitare, le natif de la région de l’Ouest  Cameroun va lancer  un institut universitaire Jacky Felly Nafack Institute of Technology qui deviendra en seulement quelques années, JFN Hightech University Institute.   

L’école s’inscrit dans une trajectoire de différenciation au sein d’un paysage universitaire camerounais en pleine mutation. La vision du promoteur de JFN Hightech University Institute, renseigne ce dernier, se caractérise par une proposition originale, « autour d’une identité forte et de projets audacieux, en se fixant pour objectif de donner l’opportunité à de milliers d’étudiants de poursuivre des études universitaires sanctionnées par un diplôme de scientifique ou de manager, dans un établissement universitaire à taille humaine, situé dans un lieu d’exception ».

A terme, il sera question de faire de l’éducation et de la formation des jeunes la priorité principale, condition sinéquanone pour atteindre les objectifs du millénaire en vue de l’émergence à l’horizon 2035. Dans un contexte du tout numérique, il est également question de mettre l’accent sur l’enseignement des sciences, de la technologie, développer la culture de l’innovation pour transformer le Cameroun et l’Afrique en général, et aussi, accélérer la transition du Cameroun et de l’Afrique vers une société de la connaissance au sein d’une génération dont les compétences et les connaissances scientifiques, technologiques et entrepreneuriales accumulées lui permettront de relever les défis de son propre continent.

Aperçu de JFN Hightech University Institute

Aperçu de JFN Hightech University Institute

Votre réaction à propos de cet article

0
Poor Work
0
Nice Work

Ajouter un commentaire

https://voixdesjeunes.com/assets/images/user-avatar-s.jpg
Écrivez le premier commentaire pour cela!