Fin d’année 2022 : Civisme et sobriété sur les routes
0
270
vues
Fin d’année 2022 : Civisme et sobriété sur les routes
Fin d’année, début d’année. Deux périodes de fêtes, deux périodes casse-tête pour les Forces de Défense et de Sécurité qui plus que d’ordinaire, doivent faire preuve d’ubiquité, de perspicacité et d’efficacité pour prévenir tout événement susceptible de troubler l’euphorie ambiante. Et comme il est de coutume en cette saison, le dispositif de sécurité est particulièrement renforcé, et le niveau d’alerte substantiellement relevé.

 

Personnels en nombre, voitures, motos, radars, alcootests, rien n’est de trop pour sécuriser les usagers de nos routes par ces temps de grande effervescence.

 

Mais alors, peut-on pour autant se mettre à rêver dune fin dannée sans accident grave de la circulation ?

Quoiquelle ne soit pas privilégiée, la répression nen est pas moins le second volet de cette stratégie. Pour les infractions les plus graves comme pour la récidive, la répression consiste en la saisie ou la suspension du permis de conduire, limmobilisation ou encore le retrait

de la circulation des véhicules incriminés, voire leur mise en fourrière.

La même activité est visible dans les agences de voyage, où les préposés à la prévention routière prennent langue avec les responsables et les passagers, afin que tous intègrent en conscience la nécessité de séquiper de bon sens et de vigilance sur la route.

A ce jour, les efforts déployés par les pouvoirs publics portent des fruits. Depuis un bon nombre dannées déjà, la courbe des accidents est inversement proportionnelle à la densité sans cesse croissante du trafic routier.

Cependant, la débauche dénergie ne mènera à rien de bon, cest-à-dire à la préservation des vies, si les principaux bénéficiaires de toutes ces prévenances, à savoir les usagers de la route, ne sapproprient les principes de laction salvatrice ainsi entreprise, en laissant la primauté à leur instinct de conservation, plutôt quà livresse des effluves éthyliques et la griserie des foudroyantes accélérations. En faisant preuve de civisme et de sobriété sur la route. Parce quil est possible de senivrer de joie, sans pour autant mourir de joie. Donc, prudence sur la route, et vive la vie !!!

Capitaine de Vaisseau Atonfack Guemo Cyrille Serge Chef de Division Communication - Mindef

Extrait de l’éditorial Honneur et Fidélité numéro 116 du 03 décembre 2022

Extrait de l’éditorial Honneur et Fidélité numéro 116 du 03 décembre 2022
Je suis bien entourée parceque je le vaux bien.

Votre réaction à propos de cet article

0
Poor Work
0
Nice Work

Ajouter un commentaire

https://voixdesjeunes.com/assets/images/user-avatar-s.jpg
Écrivez le premier commentaire pour cela!