L’ancien président du Syndicat des journalistes Dénis Nkwebo cite les noms des médias qui doivent plus de 100 mois de salaires impayés à leurs employés
0
317
vues
L’ancien président du Syndicat des journalistes Dénis Nkwebo cite les noms des médias qui doivent plus de 100 mois de salaires impayés à leurs employés
Mutations, Le jour ou encore Le Messager sont pointés du doigt par le membre de la Commission nationale des Droits de l’Homme et des Libertés. Ces journaux parmi les plus cotés au Cameroun doivent selon lui, plus de 100 mois de salaire impayé à leurs employés.

C’est un secret de polichinelle, le traitement salarial des hommes de médias au Cameroun n’est pas des plus reluisants. À quelques jours de la rentrée scolaire, nombreux sont les journalistes qui attendent toujours de recevoir leurs honoraires. A en croire Denis Nkwebo, à Mutations, Le Jour et Le Messager, la situation perdure depuis plus de 100 mois. D’après l’ancien pensionnaire du quotidien d’Haman Mana, les organes supra cités cultivent « la critique facile » mais sont passés maîtres dans l’art de « l’esclavage ». « Le Jour, Le Messager et Mutations doivent payer au moins un mois de salaire à leurs journalistes. On ne peut pas cultiver la critique facile et maintenir des employés en esclavage. Plus de 100 mois d'arriérés de salaires ! La rentrée scolaire c'est lundi prochain », a-t-il publié le mercredi 31 août sur son compte Twitter.

Pour rappel, Dénis Nkwebo est l’ex président du Syndicat national des journalistes du Cameroun (Snjc). Nommé par Paul Biya à la Commission national des Droits de l’homme et des Libertés en février 2021, il n’a pas brigué un nouveau mandat à la tête du Snjc actuellement présidé par Marion Obam.

Votre réaction à propos de cet article

0
Poor Work
0
Nice Work

Ajouter un commentaire

https://voixdesjeunes.com/assets/images/user-avatar-s.jpg
Écrivez le premier commentaire pour cela!