Opinion - décentralisation : La Délégation de pouvoir, ses biens et méfaits dans notre société contemporaine.
0
245
vues
Opinion - décentralisation : La Délégation de pouvoir, ses biens et méfaits dans notre société contemporaine.
"Je m'étais engagé à consolider notre démocratie, notamment en garantissant une meilleure participation des citoyens à la vie publique". Dit le président de la République du Cameroun.

Qu'est-ce qu'une Décentralisation ?

La décentralisation se définit comme un processus d'aménagement de l'État unitaire qui consiste à transférer des compétences administratives de l'État vers des entités locales distinctes. Elle est aussi considérée comme une cesse progressive par l'État aux collectivités territoriales décentralisées de compétences non exclusives accompagnée de ressources humaines, techniques, matérielles et financières. Ce transfert de pouvoir est régi par des textes réglementaires votés par l'assemblée nationale et promulgué par le Président de la République. Elles permettent aux collectivités territoriales décentralisées de promouvoir la démocratie participative, la gouvernance et développement locaux sur le plan social, éducatif, sanitaire, sportif, culturel, économique et artisanal etc.

Quels sont les types de décentralisations ?

Nous avons trois types de décentralisations : nous avons la déconcentration, la délégation et la dévolution. La décentralisation peut être administrative, financière et politique.

Quel est le statut de la décentralisation au Cameroun ?

Le statut juridique de la décentralisation est celui qui bénéficie d'une constitutionnalité directe créée par la constitution (commune et région) et celui dont la constitutionnalité est indirecte créée par la loi.

L'origine de la décentralisation.

La décentralisation est née lorsque le Cameroun fut placé sous mandat et la tutelle des colons tels que la France et l'Angleterre. Elle a aussi existé en 1974 quand la commune était marquée du sceau de l'administration. Les exécutifs communaux étaient nommés. C'est à ce moment que la commune est définie comme une collectivité publique décentralisée dotée d'une personnalité juridique et l'autonomie financière.

Quelques textes réglementaires.

-La loi n.96/06 du 18 janvier 1996 portant révision de la constitution du 02 juin 1972. L'article 55 de la loi 1996 définit les deux principales collectivités décentralisées : les régions et les communes.

-La loi n. 92/002 du 14 août 1992 fixant les conditions d'élections des conseillers municipaux.

- La loi n. 2009/011 du 10 juillet 2009 portant régime financier des collectivités territoriales décentralisées. 

- la loi n. 2006/005 du 14 juillet 2006 fixant les modalités d'élection des sénateurs.

Les bienfaits de la décentralisation dans notre société.

La décentralisation a été et est un plus dans notre société parce qu’elle a créé et développé le sens de l'autonomie. Dans le sens où les collectivités territoriales ont la particularité de gérer les affaires internes et externes de leur communauté telles que les projets de développement pour leur communauté. Aussi, cela a permis qu'il y est de l'efficacité dans l'administration. L'efficacité et l'économie dans l’allocation de ressources limitées grâce à une meilleure compréhension des besoins locaux. 

Par ailleurs, ça a permis qu'il y est de la transparence. Il existe un lien clair entre les payements effectués par des contribuables locaux et le niveau des services fournis localement.

Encore, cela a permis qu'il puisse avoir de la mobilisation, une grande participation collective des citoyens au sein des institutions locales. Cela a entraîné un renforcement dans la prise de décisions et le processus démocratique.

Cependant, après avoir énuméré ci-dessus les avantages de la décentralisation, nous allons à présent citer ses inconvénients. 

Quels sont les inconvénients de la décentralisation ?

La décentralisation peut avoir un impact négatif sur nos sociétés sur le plan anthropologique. Il y a danger de séparatisme puisque les ethnies obéissent malencontreusement à une répartition plus au moins parallèle au découpage administratif et puisque chaque individu ressent le désir de développer d'abord sa région, il y a risque de morcellement ethnique et de discrimination des minorités politiques. 

Aussi, les conseils régionaux peuvent constituer un blocage à la construction de la citoyenneté nationale à travers des propensions des tendances tribalistes.

De plus, connaissant la lenteur administrative du Cameroun, la méprise par certains de la décentralisation confondue au fédéralisme, cela constitue un véritable handicap au processus de décentralisation.

Toutefois la réussite de tout système politique obéit à quelques dispositions humaines, on peut en citer deux. La confiance qui existe entre les gouvernés et les gouvernants et l’intégrité des gouvernants à défendre l’intérêt national.

Jennifer Konde, United Africa

Votre réaction à propos de cet article

0
Poor Work
0
Nice Work

Ajouter un commentaire

https://voixdesjeunes.com/assets/images/user-avatar-s.jpg
Écrivez le premier commentaire pour cela!