Consommation des boissons embellissantes : Le Minsanté veut assainir le secteur
2
221
vues
Consommation des boissons embellissantes : Le Minsanté veut assainir le secteur
Le 09 aout 2022, le public camerounais a découvert avec stupéfaction, un reportage à caractère publicitaire réalisé par un média occidental, attestant de l’innocuité des boissons dites « embellissantes », vendues par certains opérateurs économiques camerounais.

Dans un communiqué subséquent aux allégations contenues dans cet élément audiovisuel, le Ministre de la Santé publique (Minsanté) , Manaouda Malachie met en garde l’opinion publique de la dangerosité de ces produits qui serait « vénéneux ». 

« Les substances contenues dans ces boissons telles le glutathion et l’alpha arbutine, comme évoqués dans ledit reportage sont des substances vénéneuses dont l’importation, l’exploitation, la vente, l’achat et l’emploi sont encadrées par la loi n°90-035 du 10 Août 1990 portant exercice et organisation de la profession de pharmacien », signale le patron de la Santé publique. 

En effet, les produits sus-évoqués sont des substances utilisées dans les produits cosmétiques servant au blanchiment cutané, lesquelles sont, non pas appliquées sur la peau, mais plutôt consommées en boisson. De la bouche des spécialistes de santé, lesdits produits ne seraient pas sans conséquences pour l’organisme même si les acteurs, identifiés sur le reportage croient le contraire.

« L’Alpha Arbutine est proche de l’Hydroquinone, qui est un produit utilisé pour dépigmenter la peau. Et quand on le boit, ça peut avoir des effets secondaires, pas seulement au niveau de la peau, mais au niveau des autres organismes », confie la dermatologue Henriette Meilo

En clair, l’ingestion de ces substances pourrait entrainer des maladies telles que le diabète, le cancer ou l’hypertension artérielle... De ce point de vue, le Minsanté, faisant observer que les données scientifiques « ne permettent pas de soutenir des allégations marketing contenues dans ce reportage, ni d’en garantir la sécurité d’usage », appelle à la vigilance et à la responsabilité des populations qui, précise-t-il, « doivent s’abstenir de consommer de telles boissons susceptibles de nuire gravement à leur santé ».

Appelant la société camerounaise de Dermatologie et l’Ordre National des Pharmaciens à prendre « formellement et fermement » position, le membre du gouvernement indique que des dispositions pour le contrôle des structures qui se livrent à ces activités préjudiciables à la santé des populations, ont déjà été prises.  

Votre réaction à propos de cet article

0
Nice Work
0
Poor Work

Ajouter un commentaire

https://voixdesjeunes.com/assets/images/user-avatar-s.jpg
Écrivez le premier commentaire pour cela!