Fêtes de fin d’année : Des dispositifs de prévention et de sécurisation renforcés
1
310
vues
Fêtes de fin d’année : Des dispositifs de prévention et de sécurisation renforcés
En ouvrant la réunion d’évaluation de la situation sécuritaire le 05 décembre 2022, sur instructions du chef de l’Etat Paul Biya, le Ministre délégué à la présidence chargé de La Défense ( Mindef), Joseph Beti Assomo, a annoncé la mise sur pied d’un plan de sécurisation de ces événements sur tout le territoire national, malgré une régénération de leads terroristes et la remontée opportuniste du grand banditisme.

Le contexte sécuritaire actuel, caractérisé par un risque terroriste persistant, impose d’accentuer encore la vigilance et les efforts de l’ensemble des Forces de Défense et de  Sécurité. Les fêtes de fin d’année, Noël 2022 , Saint Sylvestre et Nouvel an 202approchant  à grands pas, occasion par excellence de grande effervescence et de mobilisation des personnes sur l’ensemble du territoire national et qui nécessite une certaine veille sécuritaire. Pour faire face à tous ces défis, le Ministre délégué à la présidence chargé de la Défense sur instructions du Chef de l’Etat Paul Biya, a tenu le lundi 05 Décembre 2022, une réunion spéciale d’évaluation sécuritaire avec le haut commandement militaire, les chefs des régions militaires interarmées et de gendarmerie les responsables des opérations militaires sur le terrain, à l’effet de statuer sur la mise en place d’un plan de sécurité pendant cette période sensible. Y ont également pris part, le Ministre de l’Administration territoriale Paul Atanga Nji, le  Délégué Général à la Sûreté nationale Martin Mbarga Nguele, le Secrétaire d’Etat à la Défense Galaxe Yves Landy Etoga et plein d’autres. 

Dans son discours introductif, le Mindef Joseph Beti Assomo est revenu sur les récentes exactions terroristes de Boko Haram en date du 14 Novembre dernier, dans l’Extrême- Nord et de la récente Conférence des Chefs d’Etats à la Commission du Bassin du Lac Tchad, dont il a été le représentant personnel du Chef de l’Etat Paul Biya. « En effet dans la région de l’extrême Nord, après une relative et longue accalmie on assiste depuis un certain temps à une sorte de régénération de leads terroristes. Particulièrement dans les départements du Mayo Tsanaga, Mayo Sawa et Logone et Chari où les combattants du groupe Boko Harram se sont signalés à nouveaux par des attaques de masse, avec de gros effectifs comme par le passé, muni d’un arsénal de combat  de pointe dirigé contre certains de nos dispositifs sur le terrain », a-t-il déclaré. Et d’ajouter « c’est l’optique de la poursuite acharnée de cette lutte contre le terrorisme que j’ai eu l’honneur de représenter le Chef de l’Etat, Chef des Forces Armées, sur ses très hautes instructions à la Conférence des Chefs d’Etats de la Commission du Bassin du Lac Tchad, à Abuja au Nigeria, mardi dernier, 29 Novembre 2022. Les Chefs d’États réunis à cette occasion ont eu à valider certaines opérations conjointes de la FMM en gestation ». 

Tout en poursuivant son exposé sur la situation sécuritaire, le Mindef a fait le point sur les régions régions du Nord -Ouest et Sud-Ouest, fief des terroristes Ambazoniens, sans omettre de saluer la coopération américaine qui, a condamné récemment aux États -Unis certains leaders ambazoniens pourvoyeurs d’armes aux terroristes sécessionnistes. 

« S’agissant des régions du Nord-ouest et du Sud -Ouest, on observe comme une relative vitalité dans les activités des terroristes sécessionnistes. En effet, après avoir essuyé de cuisants revers face aux Forces de Defense et de Sécurité, ils s’attèlent  depuis un moment à mener des actions de perfidie et à commettre des exactions contre les populations. », a-t-il martelé. 

Clôturant son exposé sur la situation sécuritaire du pays, le Mindef a passé au crible les autres régions à savoir, le Sud , le Centre et l’Est. Si dans le Sud la situation reste calme et maîtrisée, elle est plutôt préoccupante à la frontière Est du fait, non seulement de la situation politique trouble du pays frère ( Republique Centrafricaine, ndlr), mais également de la survie des groupes rebelles engendrant le grand banditisme et des attaques des casernes de nos FDS. 

 

En définitive, au vu des différentes crises sécuritaires que traverse le Cameroun, l’attention sera ainsi portée sur les grandes métropoles, les flux routiers, les différentes frontières et les risques de débordements pouvant venir ternir cette période festive.

La protection des populations et des biens durant la période des préparatifs et des célébrations des fêtes de fin d’année, ainsi que les nombreux mouvements de population engendrés, feront donc l’objet d’une attention particulière de l’ensemble des Forces de Defense et de Sécurité , afin d’assurer la tranquillité la sécurité et la sûreté publiques.

La réunion d’évaluation sécuritaire des fêtes de fin d’année en images!

La réunion d’évaluation sécuritaire des fêtes de fin d’année en images!
Réunion d’évaluation sécuritaire
Le Mindef Joseph Beti Assomo et le le Délégué Général à la Sûreté nationale Martin Mbarga Nguele
Photo de famille
Je suis bien entourée parceque je le vaux bien.

Votre réaction à propos de cet article

0
Poor Work
0
Nice Work

Ajouter un commentaire

https://voixdesjeunes.com/assets/images/user-avatar-s.jpg
Écrivez le premier commentaire pour cela!