Medicament de la rue : un poison lent
1
0
229
vues
Medicament de la rue : un poison lent
La vente des médicaments de la rue au Cameroun continue de faire son nid malgré les multiples campagnes de sensibilisation conduites par le ministère de la Santé.

Alors que le combat s’accentue, les points de vente se multiplient plutôt. Ce que l’on peut comprendre car les prix fixés sur ces médicaments sont considérés comme plus légers que ceux de la pharmacie. Selon les vendeurs, ces produits d’origine douteuses coûtent deux fois moins chers que les médicaments offerts en officine. Un autre avantage de ces produits semble être leur accessibilité. En effet, dans chaque coin de rue, il y a une pharmacie de fortune où l’on trouve des produits. Selon l’Ordre National des Pharmaciens du Cameroun (ONPC )les médicaments de la rue regroupent les produits  contrefaits, des faux médicaments et des médicaments à l'origine de bonne fabrication mais sortie du circuit normal de distribution. “Le circuit illicite des médicaments représente un peu plus de 25% du marché des médicaments national et près de 40% des médicaments de la rue proviennent de la contrebande”.

Précisons tout même qu'en 2021 près de 3 millards de francs Cfa de faux médicaments ont été détruits. L’information a été révélée par le Ministre de la Santé publique, le Dr Manaouda Malachie, lors de la conférence semestrielle des gouverneurs qui s'est tenue à Yaoundé récemment.

Par Berdiane Tchoubou

 

love sport and culture

Votre réaction à propos de cet article

0
Nice Work
0
Poor Work

Ajouter un commentaire

https://voixdesjeunes.com/assets/images/user-avatar-s.jpg
Écrivez le premier commentaire pour cela!