Électrification du Cameroun : Ce que certains ignorent
0
360
vues
Électrification du Cameroun : Ce que certains ignorent
Ce que certains ignorent, c’est que le président de la République est décidé de faire du Cameroun, une République Lumière.

Le dernier fait en date est larrimage de la Région de lEst au réseau interconnecté sud (RIS), à travers la mise en service de la ligne 225 kilovolts Ahala-Abong- Mbang et du poste de transformation 225/90 dAbong- Mbang - Mampang ce 19 novembre 2022 par le ministre de lEau et de lEnergie , Gaston Eloundou Essomba , représentant personnel du premier ministre Chef du Gouvernement , Joseph Dion Ngute. Du coup, cette région, comme les autres régions du Cameroun, embrasse la marche vers la fin des délestages.

Ce que certains ignorent, cest que linterconnexion de la région de lEst au RIS vient rallonger la liste des faits darmes du Renouveau en la matière, fait darme piloté de main de maître par le chef de lEtat Paul Biya. 

Ce que certains ignorent, cest que cette interconnexion de lEst au RIS nest que la suite du déploiement de la politique des grandes réalisations délectrification du Cameroun. Lors de la rencontre internationale sur la problématique de lénergie   que le Cameroun a abritée et qui sest achevée le 05 novembre 2022 en présence de Gaston Eloundou Essomba, il a été indiqué que près de 600 millions dAfricains nont pas accès à lélectricité. Cest un chiffre assez fort, au regard de limpact socio-économique de cette ressource. Toutefois, certains pays misent sur des projets denvergure pour sortir la tête de leau. Cest le cas de notre pays qui, sous la houlette de son chef, sest jeté dans la construction des infrastructures énergétiques de dernière génération pour essayer daméliorer son offre en produits énergétiques.

Petit rappel mémoire seulement pour cette année : le raccordement de la centrale hydroélectrique de Memveele au Ris, vient dêtre effectué au poste électrique de Nkolkoumou. Cest la raison pour laquelle les régions du Centre et du Sud ont connu quelques perturbations dans la distribution de lénergie électrique du 12 au 16 novembre derniers. Au lieu des 120 mw habituels, lon peut désormais espérer  211 mw. Qui oserait dire ici que la sécurité dapprovisionnement en énergie électrique dans le Ris ne sen retrouvera pas renforcée ?

Ce que certains ignorent, cest que du 03 au 05 juillet derniers, dans les régions du Littoral et de lOuest, a eu lieu la mise sous tension de la ligne 225 kilovolts Nkongsamba-Bafoussam et du poste 225/90 kilovolts de Bafoussam. La mise en service officielle approche tambours battants. En attendant, la ville de Bafoussam est fournie en énergie électrique grâce à une tension plus élevée, soit 225 kilovolts. On est loin des 75 kilovolts traditionnels. La mise sous tension en charge de la principale ligne de 225 KV, qui va de Nkongsamba à Bafoussam aujourdhui, avec le poste dinterconnexion de Bafoussam, apporte une amélioration significative dans le système électrique du Cameroun et dans celui de cette partie du pays. Avec ça, les régions de lOuest, du Nord-Ouest, une partie des régions du Sud-Ouest et du Centre qui recevaient à partir de la ville de Bafoussam une tension de 70 mille volts, reçoivent désormais une tension de 225 000 volts.

Ce que certains ignorent, cest que Mekin revit. Les performances de la centrale hydroélectrique éponyme,  en même temps que la mise en œuvre des travaux de réhabilitation de la ligne D34 de distribution d'électricité 30 Kilovolts sur l'axe Mbalmayo - Sangmelima - Ndjom Yekombo, permettent de garantir une injection optimale de l'énergie produite par le barrage hydroélectrique de Mekin dans le réseau interconnecté sud. 11 mégawatts garantis depuis le 11 juin.

Ce que certains ignorent, cest que la stratégie du Gouvernement pour le développement dans lurgence de plusieurs ouvrages importants liés à la production de lénergie, est réellement mise en œuvre. Cest ainsi quon va assister à un accroissement de loffre de production basée également sur des solutions thermiques. Cest le sens de la mise en service des centrales thermiques de Limbe dune puissance de 85 MW (pour soutenir la demande dans les Régions du Sud-Ouest, du Littoral et du Nord-Ouest), de Bamenda (20 MW), de Dibamba à Douala 86 MW, dAhala à Yaoundé (60 MW), de Mbalmayo (10 MW) et dEbolowa (10 MW) et de la centrale à gaz de Kribi (216 MW).

Ce que certains ignorent cest que le Prèsident de la République avait prescrit quune usine de 30 Mw de puissance soit construite au pied du barrage de Lom Pangar afin daccroître le taux daccès à lélectricité dans la région de lEst. La mise en service de la première turbine de cette usine est prévue en mars 2023, celle des trois autres à la fin de lannée 2023.

Ce que certains ignorent, cest que le président de la République a prescrit lunicité des réseaux interconnectés du Cameroun, qui bientôt, ne feront plus quun.

Zephirin Koloko
Je suis bien entourée parceque je le vaux bien.

Votre réaction à propos de cet article

0
Nice Work
0
Poor Work

Ajouter un commentaire

https://voixdesjeunes.com/assets/images/user-avatar-s.jpg
Écrivez le premier commentaire pour cela!