Lutte contre la désertification : Ajered-Mt plante plus de 2800 arbres dans le Mayo-Tsanaga
0
174
vues
Lutte contre la désertification : Ajered-Mt plante plus de 2800 arbres dans le Mayo-Tsanaga
L’annonce a été faite à l’occasion de la clôture de la 3ème phase de l’opération baptisée « Un jeune un arbre planté dans le Mayo-Tsanaga ». Une initiative portée par les membres de l’Association des Jeunes réunis pour le Développement du Mayo Tsanaga(Ajered-MT).

Le phénomène de dégradation des sols est une réalité au Cameroun. D’après les derniers chiffres du ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable (Minepded), plus de 12 millions d’hectares de nos terres sont dégradées. Cette conjoncture alarmante est encore plus perceptible dans l’Extrême-nord du pays où le désert est une réelle menace au vu de la proportion importante des terres dégradées ici.

 Une situation préoccupante qui n’a pas laissée insensible les jeunes réunis au tour de l’association citoyenne Ajered-Mt. C’est dans ce contexte que l’organisation managée par Hamadou Bayegued a lancé l’opération « un jeune un arbre planté dans le Mayo-Tsanaga » en 2020. Il s’agit d’un programme environnemental qui souhaite contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire, et la pérennisation des écosystèmes pour une adaptation probante aux changements climatiques. Pratiquement, cette initiative qui s’étend sur l’ensemble du département du Mayo-Tsanaga se donne pour mission de planter 10 000 arbres dans cette partie du pays à l'horizon 2030. 

La détermination de l’Ajered-Mt à barrer la voie à la désertification dans l’Extrême-Nord, est une réponse aux incessants appels du gouvernement. « Nous sommes tous responsables de la conservation des terres et de l'eau et de leur utilisation durable ; il est donc de notre devoir de trouver des réponses à ces problèmes », avait interpelé le Minepded, Pierre Hele, le 17 juin 2013, lors de la célébration de la Journée internationale de la lutte contre la désertification, placée sous le thème " sécheresse et pénurie d'eau ". Un appel à l’action citoyenne pour la lutte contre l’avancée du désert qui a été renouvelé par le Gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, Midjiyawa Bakari à l’occasion de la célébration de la 22e Journée internationale de la lutte contre la désertification dont le thème était : « Protéger la terre. Remettre les sols en état. Mobiliser les populations». Pour cet Administrateur civil, « La lutte contre la désertification n’est pas une affaire du gouvernement seul, elle doit être une action commune pour qu’elle soit efficace. C’est aussi une façon de lutter contre la pauvreté car, sans arbres il n’y a pas de vie, sans vie, la nature disparaît et nous avec. Donc il est temps de renforcer la lutte contre la désertification pour garantir un avenir meilleur aux générations futures ».

Ajered-Mt  a donc brillement répondu à l’appel de l’administration comme nous laisse croire les propos de son Président Hamadou Bayegued « La question de restauration du talus végétal est une interpellation à l'endroit de toute nos communautés. Car nous avons un écosystème fragile et nous avons un devoir d'accompagner les pouvoirs publics. Nous nous sommes donnés pour mission de planter 10 000 arbres à l'horizon 2030. Nous comptons sur les partenaires et bonnes volontés pour accomplir cet engagement. Donné à la 3ème édition, nous sommes déjà à environ 2800 arbres plantés dans le département. », se felicite le leader de l’Ajered-Mt.

Hamadou Bayegued, Président de l'Ajered-MT et quelques jeunes volontaires

 

Ces prouesses réalisées avec l'encadrement technique de la Délégation départemental du Minepded pour le Mayo Tsanaga sont saluées par toute la population locale, mais aussi par  le Délégué départemental du Minepded. «  Je félicite Ajered-Mt, cette association dynamique qui mène des actions salutaires en vue de contribuer de façon significative à la lutte contre la sécheresse, l'avancée du désert et la restauration des sols dans le département. », a encouragé le Délégué Jean Pierre  Onana Essomba. 

L’opération baptisée « Un jeune un arbre planté dans le Mayo-Tsanaga » vient ainsi renforcer l’Opération Sahel vert piloté par le Minepded et le Programme Grande Muraille Verte, qui jusqu’ici n’ont pas encore véritablement réussi à stopper le sécheresse et par ricochet l’avancée du désert.

Votre réaction à propos de cet article

1
Poor Work
0
Nice Work

Ajouter un commentaire

https://voixdesjeunes.com/assets/images/user-avatar-s.jpg
Écrivez le premier commentaire pour cela!